Abdominoplastie / bodylift

Abdominoplastie

ATTENTION: L'INAMI NE FAIT PAS LA DIFFERENCE ENTRE UN AMAIGRISSEMENT LIE A UNE CHIRURGIE BARIATRIQUE (BYPASS, SLEEVE,...) ou UN SIMPLE REGIME. En d'autre terme, ce n'est pas parce que vous avez été opéré d'une sleeve et perdu 60Kg que vous aurez impérativement droit à un remboursement de votre mutuelle. Ce que votre mutuelle vous raconte parfois est totalement faux! Il n'y a en effet aucune raison qu'une personne ayant fait un régime très difficile et perdu 60Kg soit pénalisée par rapport à une personne ayant perdu 60Kg suite à une opération.

L'INAMI est très clair pour le remboursement. Il faut impérativement UNE GÊNE FONCTIONNELLE : par exemple, un Intertrigo important (des "champigons" ou mycoses au niveau des plis de peau; avec preuves médicales), une impossibilité de se pencher en avant pour attacher ses chaussures car votre exces de peau au niveau du ventre  vous empêche d'atteindre vos chaussures,...

Le Dr DENOEL dispose du papier officiel écrit par l'INAMI qu'il vous remettra lors de la consultation. Ce papier reprend de façon officielle les propos de ce site.

SI vous n'avez pas ces problèmes, ni votre mutuelle, ni votre assurance ne couvriront les frais (chambre, honoraires médicaux, location du bloc opératoire, matériel médical, personnel soignant..). Le prix de l'intervention sera de 4000 euros + TVA (21%) pour 2 nuits d'hospitalisation. Chaque nuit supplémentaire vous coûtera 500 euros en plus. 


Les amaigrissements importants, les grossesses et l’excès de poids peuvent affecter l’aspect de la paroi abdominale. Un amaigrissement rapide et important après chirurgie bariatrique (anneau, sleeve ou by-pass) entraîne une fonte graisseuse avec des excédents de peau majeurs et disgracieux au niveau de l’abdomen.

L’objectif de la dermolipectomie abdominale ou abdominoplastie est d’obtenir un ventre plat et peut nécessiter un geste sur :

  • La peau en excès, qui est distendue et relâchée;
  • La graisse excédentaire, notamment au centre de l’abdomen et sur les côtés;
  • Les muscles abdominaux parfois écartés après grossesses (diastasis).

1. Avant l’intervention

  • Lorsque l’intervention est à visée esthétique, il faut prévoir deux consultations préopératoires avec le chirurgien, associées à un délai de réflexion d’au moins 15 jours;
  • Lorsqu’il existe un tablier abdominal, la demande d’entente préalable est faite lors de la consultation;
  • Consultation avec le médecin anesthésiste;
  • Un doppler veineux est réalisé en préopératoire;
  • Photographies pré-opératoires de face et de profil;
  • Arrêt de la prise d’aspirine et anti-inflammatoires dans les dix jours précédant l’intervention;
  • Remise de la fiche d’explication de la SOFCPRE et du consentement éclairé;
  • Arrêt du tabac 15 jours avant l’intervention.

2. Pendant l’intervention

  • Dessins préopératoires;
  • Anesthésie générale;
  • Durée d’intervention : deux heures environ;
  • Hospitalisation de 48 heures;
  • Pansements à J2.

3. Après l’intervention

  • Pansement tous les deux jours par une infirmière à domicile;
  • Première visite de contrôle avec le chirurgien à J15;
  • Arrêt de travail d’un mois;
  • Thromboprophylaxie pendant 15 jours;
  • Port de bas et d’une gaine de contention pendant deux mois;
  • Reprise d’activités sportives : progressivement un mois après l’intervention;
  • Interdiction de porter des objets lourds pendant un mois;
  • Aspect définitif du résultat après trois mois.

4. La technique opératoire

La patiente est en décubitus dorsal.

La cicatrice peut être horizontale seule, cachée dans le pli du pubis, ou associée à une cicatrice verticale sous-ombilicale. On réalise une transposition de l’ombilic, qui est placée à une position plus haute, et on réalise une remontée du pubis. Une lipoaspiration est réalisée pendant l’intervention afin d’affiner la taille. La réparation de la paroi musculaire est réalisée dans les cas où il existe un diastasis.



Bodylift (Abdominoplastie circulaire)


Les amaigrissements importants, les grossesses et l’excès de poids peuvent affecter l’aspect de abdomen, du bassin et des fesses.

Un amaigrissement rapide et important après chirurgie bariatrique (anneau, sleeve ou by-pass) entraîne une fonte graisseuse avec des excédents de peau majeurs et disgracieux au niveau du tronc.

Le principe du bodylift est de retirer les excédents du tronc par une cicatrice circulaire, avec deux objectifs, redonner un ventre plat et remonter les fesses.

L’intervention peut être prise en charge partiellement par la sécurité sociale sur demande d’entente préalable, lorsqu’il existe un tablier abdominal majeur recouvrant le pubis.

1. Avant l’intervention

  • Lorsque l’intervention est à visée esthétique, il faut prévoir deux consultations préopératoires avec le chirurgien, associées à un délai de réflexion d’au moins 15 jours;
  • Lorsqu’il existe un tablier abdominal, la demande d’entente préalable est faite lors de la consultation;
  • Consultation avec le médecin anesthésiste;
  • Un doppler veineux est réalisé en préopératoire;
  • Photographies pré-opératoires de face et de profil;
  • Arrêt de la prise d’aspirine et anti-inflammatoires dans les dix jours précédant l’intervention;
  • Remise de la fiche d’explication de la SOFCPRE et du consentement éclairé;
  • Arrêt du tabac 15 jours avant l’intervention.

2. Pendant l’intervention

  • Dessins préopératoires;
  • Anesthésie générale;
  • Durée d’intervention : cinq heures environ;
  • Hospitalisation de 4 à 6 jours;
  • Pansements à J2.

3. Après l’intervention

  • Pansement tous les deux jours par une infirmière à domicile;
  • Première visite de contrôle avec le chirurgien à J15;
  • Arrêt de travail d’un mois;
  • Thromboprophylaxie pendant 15 jours;
  • Port de bas et d’une gaine de contention pendant deux mois;
  • Reprise d’activités sportives : progressivement un mois après l’intervention;
  • Interdiction de porter des objets lourds pendant un mois;
  • Aspect définitif du résultat après trois mois.

4. La technique opératoire

La cicatrice est circulaire autour du tronc, cachée dans le pubis en avant, et en bas du dos en arrière. On réalise une transposition de l’ombilic, qui est placée à une position plus haute, une remontée du pubis, des fesses et de la partie latérale des cuisses. Une lipoaspiration est réalisée pendant l’intervention afin d’affiner le résultat.